Calcul des charges de vent

La charge due au vent à l’horizontale sur les éléments porteurs verticaux peut être calculée d’après différentes normes nationales ou être saisie librement. Les sections suivantes présente un calcul d’après les procédures admises par les normes actuelles DIN 1055-4:2005-03 à titre d’exemple: Dans la rubrique Pays sélectionnez d’abord l’option « Allemagne (DIN 1055 partie 4 et TRLV) ».

Procédure simplifiée selon DIN 1055-4

FRStatik002

Sous « Méthode de calcul », vous définissez l’option « Procédure simplifiée ». Cette procédure ne doit en général être utilisée que pour les bâtiments d’une hauteur inférieur à 25 m au-dessus du sol. Indiquez  ensuite les dimensions du bâtiment rectangulaire, c’est-à-dire la hauteur h du bâtiment, sa largeur b, sa profondeur d et la situation de l’ouvrage au-dessus de NN (niveau de la mer).  A la fin, vous devrez encore déterminer la zone de vent et la catégorie de situation (intérieur des terres ou région côtière) applicables à votre objet. Dans le doute, on peut retenir les valeurs les plus défavorables, donc « région côtière » au lieu de « région continentale ».

Effets en pression dûs de la vitesse du vent suivant la hauteur selon DIN 1055-4

La deuxième méthode de calcul de la norme DIN 1055-4:2005-03 est la détermination des effets en pression suite à la vitesse suivant la hauteur dans le cas général. Elle est essentiellement utilisée pour les bâtiments qui s’élèvent de plus de 25 m au-dessus du sol. La sélection de la zone de vent s’effectue soit directement soit par détermination du lieu. Pour la dernière alternative, LogiKal® définit automatiquement la zone de vent associée. Pour les catégories de situation, outre les deux profils moyens « Région côtière » et « Région continentale », on dispose encore de quatre autres catégories. Sans oublier naturellement: En cas de doute, choisir la catégorie de situation/de zone la plus défavorable. La saisie des paramètres du bâtiment est identique à celle de la procédure simplifiée.

Saisie directe d’une charge de vent en fonction de la hauteur

FRStatik003

Au lieu du calcul selon DIN 1055-4:2005-03, on peut également saisir directement une charge de vent en fonction de la hauteur. Au lieu de « Terrain, choisissez Saisie manuelle » puis cliquez sur le bouton « Ajouter ». Il faut remarquer ici que la charge surfacique finale agissant sur le bâtiment doit être saisie et non la pression due à la vitesse du vent qui sera encore multipliée par des facteurs aérodynamiques.  La pression du vent est affectée du signe positif, la dépression du signe négatif. On suppose que la charge est constante sur la largeur et la profondeur du bâtiment, c’est-à-dire que diverses charges dues à des effets dépressionnaires dans la zone latérale ne sont pas prises en compte.

Valeurs limites

FRStatik004

Les valeurs limites devant être respectées pour le dimensionnement des barres/profilés et des vitrages sont définies sur la cartothèque « Valeurs limites ». Pour les barres/profilés, seules les limites de flèche/de flexion peuvent être définies, pour les vitrages les limites d’effort en tension peuvent être définies en sus.

Valeurs limite de flèche/de flexion

En Allemagne, les effets en flexion sur les barres, les profilés et les vitrages ne sont pas définies par des normes DIN, des homologations d’autorités de contrôle pour la construction ou des directives d’application.  La plupart du temps, cet « état limite d’utilisation » est défini par les prescriptions du fabricant du vitrage. Pour cela, l’utilisateur devra s’enquérir des valeurs auprès du fabricant du verre et les enregistrer. Les valeurs les plus souvent utilisées sur ce point sont « 8 mm » ou « L/300 ». Outre le vitrage, il est également possible de définir l’effet maximum en flexion des profilés séparés en meneaux et traverses. Les valeurs limites rencontrées le plus fréquemment viennent d’être proposées. Mais elles peuvent être ajustées au cas par cas à tout moment.

Limites d’état de contrainte

Dans la partie inférieure du masque de saisie, on définit les tensions maximales admissibles pour différents types de vitrages. Ici, les valeurs définies selon les règles techniques pour l’utilisation de vitrages posés en ligne, en abrégé TRLV, sont affichées automatiquement. Seules les valeurs des vitrages en verre précontraint (TVG) sont éditables, car elles sont régies par des homologations des autorités d’urbanisme. Les tensions maximales admissibles courantes de TGV sont déjà proposées.

Unités

FRStatik005

Was this page helpful?